Actualités au Sahel

Pour commencer, les actualités au Sahel parlent surtout de la situation des bergers nomades. Dans cette page, quelques informations vous éclairent en particulier sur la situation des bergers nomades au Sahel. Découvrez à travers des études et des rapports bien documentés des informations importantes.

focus

RAPPORT DES ONG & ACTUALITÉS AU SAHEL

Exécutions extrajudiciaires

Human Rigths Watch révèle, une nouvelle fois, des exécutions extrajudiciaires commises dans le nord du pays. Les victimes sont majoritairement peules. Elles auraient été tuées par les forces gouvernementales entre nov. 2019 et juin 2020.

Massacre des populations civiles

Human Rights Watch informe sur 19 incidents au cours desquels 116 hommes et adolescents auraient été arrêtés et exécutés. Ils ont été tués par des membres des forces de sécurité burkinabées. Ces incidents ont eu lieu entre sept 2018 et fév 2019.

Violations des droits humains

Amnesty International démontre des cas de graves violations des droits humains. Ces faits sont commis par les forces de défense et de sécurité du Mali, du Niger et du Burkina Faso au cours d’opérations militaires, entre février et avril 2020.

Ce sont au moins 57 cas d’exécutions extrajudiciaires ou d’homicides illégaux, et au moins 142 cas de disparitions forcées.

Elles ont été réalisées dans un contexte où ces trois pays ont intensifié leurs opérations militaires pour lutter contre des groupes armés. Ils sont responsables de multiples attaques et graves violations des droits humains contre la population.

Etude Unowas

L’étude de l’UNOWAS sur le pastoralisme et la sécurité en Afrique de l’Ouest révèle qu’un moteur capital de ces conflits est la concurrence croissante entre les éleveurs et les agriculteurs.

Exactions

En mai 2017, la FIDH et l’AMDH recensaient déjà au minimum 117 personnes décédées et 87 blessées lors d’affrontements dans les régions de Mopti et de Ségou en 2016 et 2017.

Conflits peuls et dozos

Des hommes armés ont exécuté brutalement des villageois alors qu’ils faisaient paître tranquillement leurs bêtes ou qu’ils travaillaient dans les champs.

Régions en danger

Bien que les civils de toutes les communautés du centre du Mali soient victimes de la violence des groupes armés, les civils peuls sont les plus vulnérables.

Avant nous étions frères

Malheureusement des groupes islamistes armés prolifèrent dans le centre du Mali. Effectivement les violences communautaires ont, en 2018, tué plus de 200 civils. Elles ont détruit notamment les moyens de subsistance et provoqué la généralisation de la famine.

Peuls et djihadisme

Il faut noter qu’il n’y a pas de prédestination peule au djihadisme, qui serait induite par l’histoire des anciens empires théocratiques. La société peule est, du reste, une société dont on méconnaît souvent la complexité.

Climat et conflits au Sahel

les impacts du changement climatique sont un enjeu du développement. Ainsi l’investissement dans le développement est le meilleur instrument de promotion de la paix et de la sécurité.

Sur les chasseurs donso

Les Bambara affirment que « celui qui chasse n’est pas forcément chasseur ». En effet, « être chasseur » (donso) signifie avant tout « appartenir à l’association des chasseurs (donso-ton) ».

FOCUS SUR LES ACTUALITÉS AU SAHEL

Conflit agriculteurs éleveurs pasteurs

Au cours des dernières années, les relations entre sociétés d’éleveurs et d’agriculteurs, étaient  précédemment marquées par un certain équilibre. Il s’agit de troc, échanges de services, contrats de fumure. Elles se font désormais remarquer par l’accroissement de conflits.

La divagation des animaux occasionne des dégâts sur les cultures et devient une source de conflits parfois sanglants entre agriculteurs et éleveurs.

Les causes des conflits sont :

1. le défrichement des terres pour l’agriculture entraîne la réduction des aires de pâturage.

2. un peu partout, les observateurs font état de l’augmentation des surfaces cultivées en lieu et place des anciens pâturages

3. des conflits liés aux dégâts causés aux cultures par les troupeaux sont tranchés quasi systématiquement en faveur des cultivateurs,

4. la répétition des sécheresses

5. l’accentuation des modes d’exploitation minière sont responsables de dégradation des ressources et des écosystèmes,

Événements en 2019

Cet article met en avant les froides tueries des pasteurs nomades perpétrées par les Kogleweogo au Burkina Faso.

La question touarègue

« L’irrédentisme touareg » ! La formule devient récurrente dans les discours visant à disqualifier les résistances touarègues.

Changement climatique

La question gestion des ressources naturelles au Niger est un des aspects sensibles en lien avec le réchauffement climatique.