Posted lundi avril 29, 2019 by Tawaangal

L'ENVIRONNEMENT DU SAHEL

Deux positions s’affrontent à propos de l’influence des éleveurs sur l’environnement au Sahel. Pour les uns (experts internationaux, développeurs agricoles), l’élevage est le principal responsable de la dégradation de I’environnement du Sahel.

Pour les autres (anthropologues, pastoralistes), les sociétés pastorales savent ménager l’environnement par des mécanismes de régulation du cheptel et une exploitation mesurée des ressources. Les premières accusations gagneraient  à  être nuancées.

Les politiques d’élevage entraînent des concentrations du bétail, alors qu’il serait souhaitable de le diluer dans l’espace. Par ailleurs, si des règles collectives organisaient les espaces pastoraux autrefois, elles sont largement tombées en désuétude.

Aux accusateurs des éleveurs africains, il convient d’opposer les effets beaucoup plus destructeurs en termes d’environnement exercés par l’élevage capitaliste.

Au Sahel, les éleveurs n’exploitent que des formations herbeuses probablement anciennes. Il n’est pas juste de les englober dans le discrédit lié aux saccages des entrepreneurs.