Conflits et paix au Sahel

CONFLIT ET PAIX AU SAHEL

Ces dernières années, plusieurs régions de l’Afrique de l’Ouest et du Sahel ont enregistré une augmentation des conflits impliquant les éleveurs. Ces conflits prennent généralement la forme d’affrontements entre éleveurs et agriculteurs et ont un impact significatif sur la sécurité humaine, nationale et régionale.

Diversité culturelle, une richesse

Un défi dans le monde et notamment au Sahel est la montée d’un extrémisme radical et violent, surtout parmi les jeunes. Ces groupes de jeunes adoptent des idéologies politiques, économiques, sociales, culturelles et religieuses de plus en plus extrêmes et utilisent des moyens violents pour atteindre leurs objectifs. Le Sahel a des cultures diverses, des groupes ethniques multiples et des religions et des langues différentes. Il est donc nécessaire pour le mieux vivre ensemble que les populations puissent vivre pleinement leur diversité.

L’altérité, une nécessité

L’autre c’est un autre moi-même, par conséquent un homme comme moi. L’intelligence du dialogue interculturel, c’est l’humanisme, c’est-à-dire la promotion de l’homme pour l’homme. L’altérité est son fondement. L’autre c’est moi, moi c’est l’autre. Comprendre cela c’est comprendre le sens de la tolérance ou base de la diversité culturelle.

Dialogue interculturel

L’Afrique a pour ambition de rester un continent pacifique, où règne la concorde parmi les communautés. La gestion efficace de cette diversité aboutira à la coexistence pacifique entre elles. Le dialogue interculturel permet aux uns et aux autres de comprendre les différences culturelles. On entend par dialogue interculturel un échange d’idées entre groupes et individus culturellement distincts. Autrement dit, cela renvoie au meilleur vivre ensemble des peuples ou individus malgré leurs différences d’ordre ethnique, culturel, et linguistique.

Interculturalité et sagesse

La compréhension mutuelle est gage de paix. En d’autres termes, le dialogue interculturel est synonyme de sagesse. Et la sagesse consiste selon Amadou Hampâté Bâ, à savoir souffrir la coexistence pacifique avec les autres, malgré leur différence. Le dialogue interculturel se veut une interconnexion des différentes cultures entre elles.

La parenté à plaisanterie : une solution

Dans l’univers culturel de beaucoup de pays ouest-africains par exemple, il existe une pratique du dialogue interculturel à promouvoir, à savoir la parenté à plaisanterie. La parenté à plaisanterie est un vecteur de dialogue interculturel entre les peuples. Elle transforme les conflits en humour. En tant que source de solidarité ethnique, elle peut renforcer le lien social en contribuant à la reconnaissance et le respect de l’autre.

shares