Notre mission

troupeau de dromadaires

QUELLE EST NOTRE MISSION ?

Nous avons constaté que les éleveurs nomades au Sahel étaient marginalisés à cause de leur mode de vie totalement méconnu. Les éleveurs nomades subissaient des exactions qui aboutissaient souvent à des conflits mal gérés et des morts.

De nos jours l’élevage nomade a été bien étudié par des experts qui constatent que contrairement aux préjugés tenaces contre ce système, c’était le mieux adapté à l’environnement aride et semi aride et c’est ainsi sur toute la planète.

NOS VALEURS

C’est en se fondant sur les droits culturels de l’UNESCO, que l’association va axer sa mission sur la la promotion de la culture des bergers. Savoir et savoir-faire sont considérés comme un patrimoine, c’est-à-dire comme un bien commun, dans lequel des groupes humains se reconnaissent. Ce bien commun est exploité mais doit aussi se transmettre. Nous croyons que l’on peut affirmer ses droits de manière pacifique avec persévérance dans l’intérêt général. Si vous partagez des valeurs de paix, de cohésion social et d’ouverture vers l’autre, n’hésitez pas à venir défendre notre cause.

CONTACT
CONTACT

QUELLE EST NOTRE PROBLÉMATIQUE ?

Le mode de vie des nomades est en danger

Dans l’ensemble des zones arides, la pauvreté pastorale est omniprésente et visible. Ce qui soulève des questions quant à la continuité du mode de vie nomade comme moyen d’existence pour des milliers voire des millions de personnes.

Appauvrissement des pasteurs

Les pasteurs dont les troupeaux ne peuvent plus subvenir à leurs besoins rejoignent les rangs des pauvres des zones urbaines et périurbaines.

L’intérêt de la mobilité pour les nomades se trouve dans la possibilité de préserver leurs activités pastorales, grâce à l’ensemble des pratiques et connaissances liées à la mobilité pastorale inscrites dans la transmission culturelle et en fonction de l’espace libre qui leur permettait d’échapper aux crises écologiques.

La pauvreté est source de conflits

La pauvreté est une source de conflit. Sans source de revenus, les éleveurs pasteurs se laissent prendre dans les multiples conflits qui naissent dans les zones pastorales.
Les conflits perturbent gravement les moyens de subsistance de milliers de personnes, et engendrent la perte d’actifs et de moyens de production.

Dromadaire avec palanquin

Quand les pasteurs perdent leurs moyens de subsistance, du fait d’un manque d’accès aux pâturages ou aux points d’eau, la pauvreté les menace et ils se tournent vers la violence. 

QUE PROPOSE L'ASSOCIATION ?

Elle a défini 4 objectifs à atteindre
Le nomade est respectueux et proche de la nature, défend son environnement,
il perpétue un art de vivre ancien, il a une donc une culture à préserver.
Maintenir le mode de vie
pratiques pastorales

Tout l’univers des populations nomades est fondée sur leur mode de vie, y compris leur identité.

Pratiques pastorales
Pratiques pastorales
Défendre le nomadisme
Les droits des éleveurs

Les éleveurs nomades sont marginalisés, la mobilité est incontournable pour préserver la nature et nourrir les animaux

Défendre les nomades
Défendre les nomades
Promouvoir la culture
Culture et artisanat

La culture nomade est fondamentale pour les éleveurs pour lutter contre la pauvreté afin de conserver leurs emplois

Sauvegarder la culture
Sauvegarder la culture
Cultiver la paix
Education à la paix

Les conflits sont devenus récurrents et très violents. Il est important d’éduquer à la culture de la paix

Cultiver la paix
Cultiver la paix