Notre mission

notre mission

NOUS AVONS UNE VISION, UN IDÉAL

Préserver l’identité des éleveurs nomades et transhumants du Sahel pour qu’ils puissent exprimer leur humanité.

QUELLE EST NOTRE MISSION ?

Notre mission est la défense de la culture des bergers nomades du Sahel. Nous avons constaté que les éleveurs nomades au Sahel étaient marginalisés à cause de leur mode de vie totalement méconnu. Les éleveurs nomades subissaient de multiples exactions . Ils sont entraînes dans une spirale de violence.

De nos jours l’élevage nomade a été bien étudié par des experts qui constatent que contrairement aux préjugés tenaces contre ce système, c’était le mieux adapté à l’environnement aride et semi aride et c’est ainsi sur toute la planète dans toutes les zones à forte contrainte climatique.

SUR QUOI SE FONDE NOTRE MISSION ?

Les droits culturels

C’est en se fondant sur les droits culturels de l’UNESCO, que l’association va axer sa mission sur la promotion de la culture des bergers. Savoir et savoir-faire sont considérés comme un patrimoine, c’est-à-dire comme un bien commun, dans lequel des groupes humains se reconnaissent. Ce bien commun est exploité mais doit aussi se transmettre.

Nos valeurs

Nous co-construction nos projets en collaboration avec les acteurs locaux parce que nous croyons qu’en s’unissant nous pouvons affirmer nos droits de manière pacifique avec persévérance dans l’intérêt général. Si vous partagez des valeurs de paix, de cohésion social et d’ouverture vers l’autre, n’hésitez pas à venir défendre notre cause.

LES BERGERS NOMADES : QUI SONT-ILS ?

Qu’est-ce qu’un berger nomade ?

Pastoralisme renvoie avant tout, au mot pasteur, pâtre ( donc berger).  Les pasteurs détiennent des troupeaux d’herbivores (vaches, moutons, chèvres, dromadaires), ce sont des éleveurs.

Leur pratique d’élevage est lié par conséquent au déplacement du troupeau à la recherche de pâturages.

Certains bergers nomades font le choix d’un mode de vie caractérisé par le déplacement des familles avec leur troupeau. Notons que ces bergers nomades au Sahel, sont organisés en tribus.

C’est à dire qu’un berger nomade appartient d’abord à un groupe de personnes qui partagent des ancêtres ou un idéal commun, ils ne sont pas délimité par des frontières mais par un espace naturel que la mobilité du troupeau permet d’entretenir.

DE QUELLE PROBLÉMATIQUE S’OCCUPE NOTRE MISSION ?

Dans l’ensemble des zones arides, la pauvreté pastorale est omniprésente et visible. Ce qui soulève des questions quant à la continuité du mode de vie nomade.

Appauvrissement des pasteurs

Les pasteurs dont les troupeaux ne peuvent plus subvenir à leurs besoins rejoignent les rangs des pauvres des zones urbaines et périurbaines.

L’intérêt de la mobilité pour les nomades se trouve dans la possibilité de préserver leurs activités pastorales, grâce à l’ensemble des pratiques et connaissances liées à la mobilité pastorale inscrites dans la transmission culturelle et en fonction de l’espace libre qui leur permettait d’échapper aux crises écologiques.

Quand les pasteurs perdent leurs moyens de subsistance, du fait d’un manque d’accès aux pâturages ou aux points d’eau, la pauvreté les menace et ils se tournent vers la violence et engendrent des conflits.

Notre mission est de lutter contre la pauvreté source de conflits

La pauvreté est une source de conflit. Sans source de revenus, les éleveurs pasteurs se laissent prendre dans les multiples conflits qui naissent dans les zones pastorales.

QUELLES ACTIONS SE PROPOSE NOTRE MISSION ?

Elle a défini 4 objectifs à atteindre :

Garder le mode de vie grâce aux pratiques pastorales

Tout l’univers des populations nomades est fondée sur leur mode de vie, y compris leur identité et leur savoir

Défendre le nomadisme et le droit culturel

Les éleveurs pasteurs nomades du Sahel sont marginalisés, la mobilité est incontournable pour préserver l’environnement

Promouvoir la culture et l’artisanat

La culture nomade est fondamentale pour les éleveurs pour lutter contre la pauvreté afin de conserver leurs emplois

Cultiver la paix grâce à l’éducation

Les conflits au Sahel sont devenus récurrents et très violents. Il est important d’éduquer les populations à la culture de la paix

En résumé ce qu’il faut retenir c’est que nous voulons permettre aux bergers nomades et transhumants du Sahel de conserver et favoriser leur mode de vie et culture ancestrale et le transmettre à leurs enfants.