• ACCUEIL
  • ASSOCIATION
  • STRATEGIE
  • CONTEXTE/CIBLES
  • ACTIVITES
  • S’ENGAGER
  • RESSOURCES
  • DONS

PROMOUVOIR LA CULTURE DE LA PAIX ET LA NON VIOLENCE

PROMOUVOIR LES DROITS FONDAMENTAUX

Devenir des citoyens responsables

L’UNESCO préconise de promouvoir une culture de la paix et de la non-violence en Afrique fondée sur les valeurs partagées de ce continent.

Tawaangal dans le cadre de son deuxième objectif specifique souhaite mettre en place pour les jeunes éleveurs pasteurs du Niger une formation en 2018 à la prévention des conflits. Le thème est : « Alerte précoce au Conflit : Analyse et Réponse. Les principaux objectifs sont d’intégrer les jeunes et d’accroître leur participation dans les négociations de paix ou la planification post-conflit et d’améliorer leurs compétences en matière de prévention et de résolution des conflits

LA VIOLENCE EST UN ECHEC

La violence rend l'homme inhumain

Si la vocation de tout être humain est de créer avec l’autre une relation de respect mutuel et de bienveillance réciproque, alors la violence est un échec, un drame et un malheur. La violence est d’abord la violation de l’humanité de celui qui exerce la violence. La violence réduit l’humanité du violent. La violence détruit l’humanité aussi bien de celui qui l’exerce que de celui qui la subit.

Dire non à la violence, en optant pour la non-violence, c’est dire non à toutes les justifications et les légitimations qui font de la violence un droit de l’homme. Justifier la violence c’est la cultiver. Et cultiver la violence c’est récolter ses fruits empoisonnés. L’homme est un animal capable de violence et certainement l’animal capable de la plus grande cruauté vis-à-vis de son semblable. La violence ne relève pas de l’animalité, mais de l’inhumanité et c’est beaucoup plus grave.

UN GUIDE D'ÉDUCATION A LA PAIX

Pour les jeunes, dans les écoles

Le guide met l’accent sur les points d’entrée pour élaborer et initier des Programmes d’Education à la Paix dans les écoles ; il fournit en outre des outils pour impliquer les diverses parties intéressées ainsi que l’éventail étendu de rôles potentiels qu’elles peuvent jouer. En ce qui concerne le contenu du programme d’Education à la Paix, l’on a donné quelques conseils sur la manière de concevoir un programme complet qui intègre efficacement les principaux concepts tels que le Genre et les Droits de l’Homme.

CHOISIR LA NON VIOLENCE

Instaurer une culture de la paix

Promouvoir une culture de non-violence revient à modifier les comportements de domination/soumission, transmettre des valeurs de justice, de solidarité, de tolérance et de civisme afin de développer des aptitudes à la résolution non-violente des conflits.

En canalisant leur colère et leur souffrance dans la construction de la paix, les populations qui résistent changent l’image qu’elles ont d’elles mêmes et qu’elles renvoient à l’opinion publique locale et internationale. C’est un moyen pour elles de reconstruire leur propre dignité, de donner au monde un témoignage d’humanité qui suscitera à son tour des formes indispensables de solidarité internationale.