Promouvoir la culture nomade

Artisanat nomade

PROTÉGER LE PATRIMOINE CULTUREL

La société nomade ayant perdu ses repères spatiaux, dispersée sur de multiples pays sans rapport avec sa culture, son univers tout entier se transforme. Elle essaye d’intégrer bon gré mal gré la modernité et tout ce qu’elle implique comme bouleversements, comme changements, et l’on parle même de la quasi disparition du mode de vie traditionnel lié au pastoralisme nomade. La société touarègue tente de trouver sa place au sein de la société globale, en intégrant un nouveau système d’échanges, de nouvelles règles, tout en tentant de préserver ce qui représente son ethos culturel.

Sauvegarder la culture
En voie de Disparition
PERTE DE CULTURE
PERTE DE CULTURE
IMPORTANCE DE LA CULTURE
IMPORTANCE DE LA CULTURE
IDENTITE
L’identité constitue pour le nomade, une manière de vivre son humanité. C’est son patrimoine génétique spirituel qu’il tient à préserver. Cela lui permet principalement de survivre en tant qu’individu, adapté à son environnement.
NOMADISME
Les éleveurs du Sahel se déplacent de pâturage en pâturage avec leur animaux. Les ressources naturelles dans la zone où ils nomadisent est plutôt rare. Le déplacement pour nourrir le bétail est donc une nécessité.
SAVOIR FAIRE
Parce qu’hérité des ancêtres, le pastoralisme est un savoir qui demande de multiples compétences et de l’endurance. Il est donc nécessaire de le préserver afin d’avoir les codes nécessaires à la survie dans ces zones.

QU'EST CE QUE LA CULTURE ?

LE MOT CULTURE

Le terme «culture» recouvre les valeurs, les croyances, les convictions,  les savoirs et les arts, les traditions, institutions et modes de vie par lesquels une personne ou un groupe exprime son humanité

EN SAVOIR PLUS

IDENTITÉ CULTURELLE

L’expression «identité culturelle» est l’ensemble des références culturelles par lequel une personne, seule ou en groupe, se définit, se constitue, et entend être reconnue dans sa dignité par les autres

EN SAVOIR PLUS

LA SOCIÉTÉ NOMADE

Par «communauté culturelle», on entend un groupe de personnes qui partagent des références constitutives d’une identité culturelle commune, qu’elles entendent préserver, développer et transmettre

EN SAVOIR PLUS

PROTÉGER LES NOMADES ET LEUR CULTURE

Les conflits pour la terre se multiplient au Sahel.
Jadis alliés, agriculteurs et éleveurs sont aujourd’hui en situation de concurrence. Et le manque de terre cultivables exacerbe le problème. On estime qu’entre 100 et 120’000 hectares de terre sont perdus chaque année au Niger, à cause de la désertification et de l’épuisement des sols. Dans ce contexte de tension extrême, teinté par les rivalités ethniques, le moindre conflit peut déraper.
Les populations marginalisées au Sahel sont surtout les nomades
Puiseurs d'eau

Les derniers grands nomades

Les nomades du Sahel
Les peuples touaregs sont les plus septentrionaux des éleveurs, ils élèvent des dromadaires et du petit bétail. Ils constituent des caravanes de sel qui leur font traverser tout le désert du Sahara.
Les peuls wodaabe sont les « scythes » d’Afrique, ce sont les derniers grands nomades, ils élèvent des bovins et font de grandes transhumance à travers le sahel pour trouver du pâturage afin de nourrir le bétail
Vous voulez
sauvegarder la culture nomade avec nous ?
Vous pouvez nous aider par vos dons ou rejoindre notre équipe comme bénévole
A Versailles
Notre association y est immatriculée
C’est son siège social
Les Yvelines
C’est notre territoire d’implication
Nous travaillons avec le département
L'Ile de France
C’est la région où nous agissons
Nous interagissons avec la région