• ACCUEIL
  • ASSOCIATION
  • STRATEGIE
  • CONTEXTE/CIBLES
  • ACTIVITES
  • S’ENGAGER
  • RESSOURCES
  • DONS

NOUVEAUTÉS SUR LE SECTEUR

NOTE DE PLAIDOYER

5 idées reçues à l’épreuve des faits

Les opinions et perceptions sur le pastoralisme au Sahel sont diversifiées et évoluent selon les contextes et les acteurs concernés.

Pendant que pour certains comme l’attestent les Produits intérieurs bruts (PIB) de plusieurs pays, ce secteur contribue grandement aux économies nationales et à la socialisation des pasteurs et agro pasteurs. Pour d’autres, le pastoralisme et notamment la transhumance doivent être supprimés. Des échanges contradictoires surgissent la lumière qui permet aux acteurs d’un secteur donné de mieux avancer.

5 principales  idées et perceptions associées au pastoralisme au Sahel  développées dans la Note de plaidoyer ci-joint   pour contribuer à la valorisation du pastoralisme au Sahel

INSERTION DES JEUNES EN AFRIQUE

Des dispositifs pour l'insertion des jeunes

L’emploi des jeunes constitue en Afrique comme dans le reste du monde une préoccupation majeure. Peut-être en Afrique encore plus qu’ailleurs. L’Afrique est la région qui, rapportée à la population, compte la plus forte proportion de jeunes au monde. Placée au cœur des priorités des politiques nationales, des sociétés civiles africaines, des partenaires au développement, la problématique de l’accès à l’emploi, et particulièrement des jeunes, pousse les acteurs à proposer des réponses nouvelles, en particulier pour faire face au sous-emploi et à la précarité de l’emploi.

INSERTION DES JEUNES EN AFRIQUE

Des dispositifs pour l'insertion des jeunes

L’emploi des jeunes constitue en Afrique comme dans le reste du monde une préoccupation majeure. Peut-être en Afrique encore plus qu’ailleurs. L’Afrique est la région qui, rapportée à la population, compte la plus forte proportion de jeunes au monde. Placée au cœur des priorités des politiques nationales, des sociétés civiles africaines, des partenaires au développement, la problématique de l’accès à l’emploi, et particulièrement des jeunes, pousse les acteurs à proposer des réponses nouvelles, en particulier pour faire face au sous-emploi et à la précarité de l’emploi.

INFOGRAPHIE SUR LE PASTORALISME

Le pastoralisme pour un développement durable

Pourquoi est-il important soutenir le pastoralisme? Quels défis rencontrent les pasteurs dans le monde entier? Quelles actions sont-elles nécessaires pour surmonter ces obstacles et promouvoir le pastoralisme d’une façonne durable?

GUIDE SUR LA GOUVERNANCE

Améliorer la gouvernance des terres pastorales

En dépit de la marginalisation historique des éleveurs nomades, souvent encore d’actualité aujourd’hui, ce guide technique a été élaboré en réponse aux possibilités qui sont en train d’émerger pour appuyer les pasteurs et renforcer leurs droits aux terres et aux ressources. Les éléments essentiels à un pastoralisme durable – sécurisation des droits fonciers, mobilité et participation efficace des communautés dans les processus de décision – ont été mis en lien avec le rôle que jouent les pasteurs dans la gestion durable des ressources naturelles

SYNTHESE RAPPORT VSF

Pour des pâturages encore plus verts

Cette étude a été conduite dans le cadre du projet « Regional Consultation with pastoralist and livestock breeder CSOs – Towards better policies in support of pastoralism » (Consultations régionales avec les OSC pastorales et de l’élevage – Pour de meilleures politiques en faveur du pastoralisme), cofinancé par le Fonds international de développement agricole (FIDA).

SORTIE D'UN LIVRE

Libérez le potentiel du pastoralisme

L’Afrique de l’Ouest est une région d’élevage par excellence, dont le potentiel de production animale, avec un cheptel estimé à plus de 60 millions de bovins et 160 millions de petits ruminants, repose majoritairement sur le pastoralisme (CSAO-OCDE/CEDEAO, 2008).
Selon les estimations, près de 40 % des terres africaines sont exploitées par les éleveurs pasteurs et environ 265 millions de personnes en Afrique dépendent directement du pastoralisme pour leurs moyens de subsistance.
Néanmoins, le système pastoral continue de souffrir de préjugés tant il demeure difficile de saisir l’intégralité de ses valeurs et la complexité de son fonctionnement. Il en découle la persistance d’une méconnaissance et d’une sous-estimation sur le plan politique et économique, ainsi que dans l’opinion publique.

LIVRE RECENT

Petit trésor de prévention et de gestion des conflits - PASMEP

L’objectif de ce livre est de faire la promotion des dynamiques locales de paix en renforçant les capacités des acteurs, en particulier les agriculteurs et les éleveurs, en matière de prévention et de gestion des conflits.
Les animations fourniront aux acteurs des approches pratiques pour qu’ils puissent mieux anticiper sur les situations conflictuelles. Il s’agit surtout de les inciter à entrer dans une démarche fondamentalement préventive. Autrement dit, ils seront capables d’être en alerte face à une situation de conflit et de pouvoir poser des actes efficaces et appropriés de prévention. Les animations ont pour but d’amener les acteurs à un changement à la fois au niveau personnel, relationnel et culturel.

CONSEILS DE LECTURE

Comprendre les enjeux du pastoralisme nomade au Sahel

A LIRE

Esthétique sociale des pulaar

L’esthétique sociale pulaar est une mise en ordre éthique de la vie sociale. Elle est l’inventaire systématique de ce qu’il y a de beau et de laid dans le social relativement à ses valeurs, à ses normes, à ses règles et à ses codes qui commandent des postures, des relations, des rapports et des qualités appropriés. L’analyse des contradictions de la société pulaar du Fuuta Tooro a révélé des logiques et des stratégies fondées sur des rapports de castes et sur les représentations sociales que ces rapports produisent.

A LIRE

Nouvelles orientations du developpement pastoral en Afrique - Scoones, Ian

L’innocuité des pratiques traditionnelles de gestion pastorale sur l’environnement est désormais établie et les institutions coutumières de gestion des terres deviennent autant de modèles potentiels pour l’avenir. Toutefois, les résultats catastrophiques de certaines tentatives de soutien au développement pastoral ont découragé les gouvernements et les bailleurs de fonds d’investir dans les zones pastorales arides.
Ce pessimisme n’est pas de mise.

A LIRE

L'Elevage, richesse des pauvres - Guillaume Duteurtre et Bernard Faye

Cet ouvrage montre combien l’élevage joue un rôle central dans la vie des paysans du Sud. Mais la richesse des éleveurs ne se réduit pas à la quantité d’animaux dont ils disposent. Les éleveurs sont amenés à arbitrer entre plusieurs objectifs d’utilisation du troupeau : alimentation de la famille, revenus monétaires, projets d’équipement, transmission du patrimoine, participation à la vie de la communauté. Et ils ont recours à de nombreuses organisations sociales pour atteindre ces objectifs et gérer les incertitudes .