• ACCUEIL
  • ASSOCIATION
  • STRATEGIE
  • CONTEXTE/CIBLES
  • ACTIVITES
  • S’ENGAGER
  • RESSOURCES
  • DONS

LE DROMADAIRE DANS TOUS SES ETATS

COMPILIVRE

Le dromadaire

SAVOIRS (Service d’Appui à la Valorisation Opérationnelle de l’Information sur la Recherche Scientifique)  a publié sous forme de compilivre, un remarquable ouvrage sur le dromadaire. Tawaangal souhaite rédigé un livre sur la vache Mbororo sur le même modèle.

UN REFERENTIEL

Elevage camelin au Niger

Extrait du Référentiel zootechnique et sanitaire sur l’élevage camelin au Niger
Pour les éleveurs du Niger, et de manière ancestrale, le dromadaire constitue à la fois un capital, un moyen de transport, une source de nourriture et de cuir. Le dromadaire est élevé sur toute l’étendue de la zone pastorale où il est le seul herbivore capable de valoriser les maigres pâturages. Au cours des dernières décennies, le cheptel nigérien a évolué pour s’adapter à la contrainte alimentaire au profit de l’élevage camelin et de l’élevage des petits ruminants

ELEVAGE CAMELIN AU TCHAD

Un élevage en déperdition

Au Tchad, la population cameline (estimée à 6,5 millions) joue un rôle socio-économique très important. L’animal représente, pour son propriétaire, la concrétisation de sa réussite sociale. Le dromadaire y a connu un essor important avec le transport caravanier qui lui a valu la dénomination de « vaisseau du désert » valorisant des plantes ligneuses et épineuses rejetées par les autres herbivores. Il peut vivre normalement sans boire de l’eau pendantde longues périodes.