Primary Color Sampler

Secondary Color Sampler

Header/Footer Sampler

Header/Footer BG Sampler

slider loading

BIENVENUE SUR TAWAANGAL

Association pour la valorisation du pastoralisme au Sahel

PROMOUVOIR LE PASTORALISME NOMADE

L'élevage pastoral protège l'environnement

Valoriser les projets de développement sur le pastoralisme mobile

Pour lutter contre la pauvreté et les conflits au Sahel

Tawaangal a pour objectif général la promotion du pastoralisme nomade au Sahel pour lutter contre la pauvreté des familles d’éleveurs et leur vulnérabilité. La mutation du pastoralisme et les conflits contribuent à faire disparaître leurs emplois et leurs revenus et les met en grande précarité. Pour y parvenir l’association met en place des projets d’accès à l’eau, d’éducation à la citoyenneté et au développement, contribue au renforcement du plaidoyer de la société civile et à la défense des droits fondamentaux. Le pastoralisme nomade étant le seul développement durable des régions arides qui participe à la protection de l’environnement. Tawaangal Pastoralisme recherche la reconnaissance du pastoralisme comme moyen permettant de prévenir la dégradation des terres au Sahel. Pour l’association, le pastoralisme mobile est indispensable pour la gestion durable des milieux arides et semi arides.

OBJECTIFS

APPROVISIONNEMENT EN EAU

L’objectif de l’association est la promotion de l’élevage mobile sahélo saharien pour lutter contre l’insécurité alimentaire et la pauvreté. Tawaangal  Pastoralisme agit au niveau national et international

MISSIONS

Danseurs peuls

Notre mission est de valoriser les pratiques et traditions des nomades qui contribuent à préserver la biodiversité dans les zones arides et semi arides, considérant que leur diversité est une richesse à découvrir

ACTIVITES

ABRI

Nos activités sont axées sur la sensibilisation sur les enjeux du pastoralisme par le biais de  nos journées spécialisées, nous animons des ateliers, et co construisons des projets d’accès à l’eau potable pour les éleveurs

DECONSTRUIRE LES PRÉJUGES SUR LE PASTORALISME

Sensibiliser aux enjeux du pastoralisme

DIX MYTHES ET IDÉES FAUSSES SUR LE PASTORALISME

« La mobilité est intrinsèquement arriérée, non nécessaire, chaotique et perturbatrice » La mobilité pastorale est une réponse rationnelle à la répartition éparse et aléatoire des ressources naturelles. La plupart des groupes pastoraux se trouvent dans des environnements à pluviométrie saisonnière basse, où il est impossible de faire paître les animaux au même endroit tout le long de l’année.

NOS ACTIONS : PROJET D’ACCÈS A L'EAU

L'accès à l'eau dans les zones pastorales

UN PUITS PASTORAL A AGHAROUS

L’eau est une ressource naturelle indispensable à toute forme de vie. Dans les zones nomades, le manque d’eau perturbe l’élevage, accentue le déplacement des campements. C’est pourquoi dans sa démarche Tawaangal agit dans le cadre du développement durable, en apportant aux populations des appuis pour la création de  points d’eau au niveau des villages et campements.

La population va réaliser ainsi une économie de temps qui lui permettra de se livrer à des activités génératrices de revenus, ce qui lui permet de prospérer. En outre, rapprocher les points d’eau des éleveurs, dans une région à vocation surtout pastorale, aura l’avantage de fixer les élèves afin que leur fréquentation scolaire soit plus régulière. Dans le domaine de la santé, la disponibilité en eau potable contribuera à éviter aux populations les maladies d’origine hydrique et d’améliorer leur état de santé. C’est dans cette optique que Tawaangal va procéder à co construire avec l’ONG Tamakrast  un puits au profit des populations d’Agharous, village de la région d’Agadez.

Avec la réalisation du puits pastoral les nomades peuvent abreuver leurs animaux et exploiter les pâturages toute l’année.

NOS ACTIONS : LES JOURNÉES DE REFLEXION

1ère journée du pastoralisme nomade

LES ENJEUX DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE AU SAHEL

2 tables rondes et un forum

La journée

L’association Tawaangal a organisé sa première journée du pastoralisme le 21 mai 2016 à Versailles dans une salle de l’YCID coopération décentralisée mis à notre disposition pour la journée.

Objectif

L’objectif de cette manifestation est d’informer les décideurs, bailleurs de fonds, les ONG et chercheurs de l’enjeu du pastoralisme dans les régions arides et semi-arides du sahel.

Impact

Mobiliser les migrants de pastoralistes, les chercheurs et le public sympathisant. La journée a attiré une quarantaine de participants autour d’un panel de conférenciers spécialisés.

PROCHAINS EVENEMENTS

La 2ème journée sur le pastoralisme va porter sur les droits des éleveurs pasteurs nomade du Sahel

Réaliser un film sur les éleveurs pour le Festival du film des Pastoralismes et Grands Espaces

Présentation d’un ouvrage sur un acteur local pour montrer l’intérêt d’un partenariat réussi

SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

Les prévisions de 2017

PRÉVISIONS POUR LE NIGER

Pour le bétail, les disponibilités en fourrages sont faibles et le besoin en aliments complémentaires est estimé à 35 000 tonnes dont 2 000 tonnes sont en cours de ventes à prix modéré par le Gouvernement. Cette opération permet de stabiliser le prix du sac d’aliment de bétail à 4 000 FCFA, soit un prix moyen pour cette période,  Les prix du bétail poursuivent leur tendance à la baisse par rapport à la moyenne, une situation défavorable aux éleveurs acheteurs nets.

PRÉVISIONS POUR LE MALI

La soudure précoce à cause de la baisse importante de la production rizicole dans le delta du Niger de Mopti, la vallée du fleuve de Tombouctou et de Gao amène les ménages pauvres à recourir de façon atypique aux activités de main d’œuvre, d’exploitation forestière, de réduction de dépenses non alimentaires. Par conséquent ils sont en insécurité alimentaire de Stress (Phase 2 de l’IPC) à partir de mars jusqu’en septembre.  L’insécurité réside dans les régions

PRÉVISIONS BURKINA FASO

En raison des productions céréalières légèrement au-dessus de la moyenne quinquennale, les ménages pauvres continuent d’avoir une consommation alimentaire normale, principalement à partir de leur propre production.  Les revenus normaux tirés de la pratique du maraichage, de l’orpaillage et du petit commerce et la stabilité des prix des produits de base permettent à la majorité des ménages d’être en insécurité alimentaire Minimale .

Sécurité alimentaire

La sécurité alimentaire existe lorsque tous les êtres humains ont, à tout moment, un accès physique et économique à une nourriture suffisante, saine et nutritive leur permettant de satisfaire leurs besoins énergétiques et leurs préférences alimentaires

Enjeux & Sécurité alimentaire

En l‟absence de perspectives de croissance économique forte, et dans un contexte de croissance démographique qui reste très élevée, l‟extension de la pauvreté constituera la source majeure d‟insécurité alimentaire et nutritionnelle dans les 10 à 20 prochaines années.

Actions humanitaires

Le plan humanitaire inter-agences de réponse stratégique pour le Sahel est un plan sur trois ans (2014-2016), reflétant une nouvelle approche de l’action humanitaire dans le Sahel, adapté au défi de la résilience des populations les plus vulnérables aux crises récurrentes.

FOCUS SUR LES CONFLITS ÉLEVEURS AGRICULTEURS

Résoudre durablement les conflits au Niger

Les conflits entre agriculteurs et pasteurs sont très fréquents en Afrique notamment au Niger, où les affrontements finissent bien souvent par des morts, des blessés, sans parler des dégâts matériels. Comment on est-on arrivé là ? Et comment sortir de cette impasse ?

Sources du conflit
Le conflit entre agriculteurs et éleveurs est une situation qui survient lorsque les animaux en pâturage viennent brouter ou saccager les cultures avant la récolte ce qui crée des affrontements. En effet, au Niger il y a toujours eu un contrat implicite d’occupation temporaire (entre la récolte et avant la semence) entre agriculteurs et éleveurs. Cet accord permettait d’enrichir naturellement les sols des matières organiques des excréments des animaux. Cette complémentarité autrefois bénéfique a disparu avec l’incidence de multiples facteurs parmi lesquels la pression démographique, les sécheresses successives ainsi que les transformations économiques.

Les causes des conflits

Face à la recrudescence de ces conflits entre agriculteurs et éleveurs, les autorités ivoiriennes ont pris des mesures de prévention et de gestion de ces conflits à travers la mise en place de comités de gestion. Ces comités existent au niveau villageois, au niveau sous préfectoral et au niveau préfectoral ou départemental.

Résoudre les conflits

La résolution des conflits agriculteurs-éleveurs suit la procédure classique (cf. ci-dessus) : recherche d’un règlement à l’amiable, conciliation devant les autorités coutumières, puis recours à la justice en cas d’échec de la conciliation, par contre, la conciliation doit se faire devant une commission paritaire.

Education à la non violence

L’arrivée de l’autre à mes côtés est dangereuse, du moins elle peut l’être. Elle ne l’est peut-être pas, mais je n’en sais rien ; c’est pourquoi je la ressens comme dangereuse. L’autre ne me veut pas forcément du mal ; peut-être même me veut-il du bien, mais je ne le sais pas.  L’autre est l’envahisseur

QUELQUES ARTICLES DU BLOG

Des Informations sur le secteur

Transhumance

Posted samedi, mai 27, 2017 by Tawaangal

...

La désertification au Sahel

Posted samedi, mai 27, 2017 by Tawaangal

...

Développement pastoral au Sahel

Posted samedi, mai 27, 2017 by Tawaangal

...

MBODAGANSI

Les wodaabe pratiquent une sagesse
millénaire appelé le mbodagansi

NOS PARTENAIRES