Notre association

BIENVENUE
A la découverte de la culture des bergers 
REJOIGNEZ-NOUS
REJOIGNEZ-NOUS

NOTRE ASSOCIATION

Sahel'Nature & culture des bergers
NOTRE OBJET
association & culture
L’association promeut la culture des nomades du Sahel. Le pastoralisme nomade au Sahel est en pleine mutation voire en voie de disparition. Des préjugés tenaces contre le mode de vie nomade, hérités de la colonisation persistent. L’association veut déconstruire cette image dévalorisante en faisant découvrir la véritable culture des bergers.
NOS VALEURS
droits & culture
C’est en se fondant sur les droits culturels de l’UNESCO, que l’association va axer sa mission sur la promotion du mode de vie nomade. Savoir et savoir-faire sont considérés comme un patrimoine, c’est-à-dire comme un bien commun hérité, dans lequel se reconnaissent des groupes humains, qu’ils utilisent, et que l’on se doit de transmettre.
NOS ACTIONS
culture & artisanat
Actuellement, notre association s’est engagée dans un soutien à l’artisanat des bijoutiers forgerons touaregs du Niger. Il s’agit d’accompagner deux artisans touaregs inadans d’Agadez, lors de leurs courts séjours en France, à trouver des manifestations culturelles ou solidaires, des boutiques éphémères pour vendre leurs bijoux.
NOS VALEURS
Le terme «culture» recouvre les valeurs, les croyances, les convictions,  les savoirs et les arts, les traditions, institutions et modes de vie par lesquels une personne ou un groupe exprime son humanité
1
PROMOUVOIR L’IDENTITÉ
L’expression «identité culturelle» est l’ensemble des références culturelles par lequel une personne, seule ou en commun, se définit, se constitue, et entend être reconnue dans sa dignité
EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
2
DÉFENDRE UN MODE DE VIE
Par «communauté culturelle», on entend un groupe de personnes qui partagent des références constitutives d’une identité culturelle commune, qu’elles entendent préserver et développer
EN SAVOIR PLUS
EN SAVOIR PLUS
AU SUJET DE LA CULTURE NOMADE
La culture des pasteurs nomades est axée sur son mode de vie
Elle prend en compte l’environnement et se fonde sur la pratique de l’élevage
Institutions coutumières
Le pays touareg est une communauté culturelle par la langue, mais aussi dans l’organisation politique, sociale, et familiale. La toponymie c’est à dire le nom des lieux, constitue l’installation touarègue sur l’espace. La toponymie n’est pas cloisonnée, en pays nomade, elle est vivante et varie en fonction des personnes et des circonstances. Le pays touareg est un espace de vie géré par les pasteurs nomades qui ont de solides institutions traditionnelles qui gèrent l’usage des ressources naturelles, les conservent et les protègent. A travers leur savoir traditionnel, les éleveurs pasteurs participent à la préservation de la biodiversité du cheptel vivant.
Mobilité et savoirs traditionnels
Les Touaregs font partie des sociétés d’éleveurs nomades dont les l’économie est essentiellement constituées de troupeaux ; les touaregs se rattachent aux éleveurs de type bédouin et disposent de certains animaux de selle comme le dromadaire. De ce fait, la puissance touarègue, est liée à la mobilité et à la rapidité que donnent ces montures. La mobilité est centrale dans l’identité pastorale et dans leurs relations. L’acquisition progressive d’un certain nombre d’animaux d’origine diverse par chaque homme et chaque femme permet de constituer les troupeaux, composés d’animaux différents acquis à chaque étape de la vie.
Elevage, capital et patrimoine
Les animaux acquis par un éleveur et sa famille constituent le troupeau en tant qu’ensemble des moyens de production qui va permettre la subsistance du groupe familial et son organisation. Le troupeau personnel, comporte des animaux d’origines diverses, appropriés aux différentes personnes composant la cellule familiale. La société touarègue est donc, avant tout, comme on le constate une culture. On peut devenir Kel tamasheq en adoptant le parler, les coutumes, et le mode de vie de la société, c’est un groupe culturel d’autant plus cohérent et solide qu’il s’insère dans un espace où il constitue et possède le pouvoir politique.
S'ENGAGER AVEC NOUS
C’est mettre la solidarité en avant
VOUS RECHERCHEZ
FAITES UN DON

Pourquoi ne pas soutenir notre association ? D’abord, elle s’inscrit dans un projet économique social et solidaire. Ensuite avec le club Joyaux du Sahara, elle entend participer activement au maintien des activités artisanales, traditionnelles, qui permettent aux forgerons bijoutiers de vivre de leur activité. Par ailleurs, il faut savoir que les éleveurs pasteurs élèvent les animaux non pour la viande, mais pour le lait. Les animaux sont un capital, l’élevage extensif qui utilisent les ressources naturelles implique un savoir faire spécifique que les éleveurs perpétuent. C’est aussi une fonction dans laquelle chaque membre de la famille est impliqué. L’organisation sociale et politique est fondé aussi sur la gestion du bétail. Il s’agit d’une véritable civilisation qui malheureusement est mis à mal.

CHOISISSEZ VOTRE FORMULE
CHOISISSEZ VOTRE FORMULE
DÉCOUVREZ NOS ACTIONS
DÉCOUVREZ NOS ACTIONS
LA VOIE DES BERGERS NOMADES
Nous connaitre, nous soutenir
JEUNES TOUAREGS
La culture des bergers

En tout premier lieu, il faut considérer cette culture comme le fondement de l’existence des populations nomades.

peuls wodaabe gerewol
Multiculturalisme

Ensuite, il faut souligner que les nomades vivent dans un environnement multiculturel, jusqu’ici ouvert à l’autre.

intervenants conférence 2016 sur le pastoralisme
Défendre la culture des bergers

C’est la raison pour laquelle, l’association s’est impliqué dans la défense de leur culture, traditions et savoirs faire.

BÂTIR LE FUTUR DU PASTORALISME

Contexte et enjeux du pastoralisme

Les conflits dans le Sahel deviennent récurrents et perdurent. Si les moyens de subsistance des pasteurs étaient plus sûrs, ils seraient moins tentés de se laisser impliquer dans des conflits. 

Conséquences des conflits

La pauvreté est une source de conflit. Sans moyens de subsistance, les éleveurs pasteurs se laissent prendre dans les multiples conflits qui naissent dans les zones pastorales, les conflits sont en fait une stratégie pour gagner du pouvoir et accéder à des ressources en l’absence d’autres options. Les conflits perturbent, et parfois même détruisent, les moyens de subsistance qui n’étaient pas menacés au départ. Les attaques violentes, les vols de bétail et les entraves à la mobilité sont des défis à surmonter.
Les conflits perturbent gravement les moyens de subsistance de milliers de personnes, et engendrent la perte d’actifs et de moyens de production.

VERS DE NOUVEAUX HORIZONS

Appauvrissement des pasteurs

Les pasteurs dont les troupeaux ne peuvent plus subvenir à leurs besoins rejoignent les rangs des pauvres des zones urbaines et périurbaines.

La viabilité du pastoralisme

En sécurisant les moyens de subsistance des pasteurs on peut parvenir à réduire les nombreux conflits.
Dans l’ensemble des zones arides, la pauvreté pastorale est omniprésente et visible, ce qui soulève des questions quant à la viabilité du pastoralisme comme moyen de subsistance pour des milliers de personnes notamment pour les jeunes.
Compte tenu du nombre important de gens qui dépendent directement ou indirectement du pastoralisme, il est économiquement justifié de maintenir le pastoralisme pour ceux qui souhaitent rester pasteurs.

Dromadaire avec palanquin

Quand les pasteurs perdent leurs moyens de subsistance, du fait d’un manque d’accès aux pâturages ou aux points d’eau, la pauvreté les menace et ils se tournent vers la violence. 

Troupeau de zébus

Peu de pasteurs ont été scolarisés pour espérer accéder à des postes n’ayant rien à voir avec l’élevage. La majorité de ceux qui quittent le système pastoral n’ont aucune solution durable hormis un travail non qualifié, mal rémunéré et incertain.

PROMOUVOIR L’ARTISANAT : NOTRE NOUVEL AXE D’ACTION
LES ACTIVITÉS DE L'ASSOCIATION
L’artisanat permet à de nombreuses familles touarègues de survivre
Club d'Art & Bijoux - Joyaux du Sahara

L’association souhaite créer un club d’Arts et de Bijoux. L’objet du Club  « Joyaux du Sahara » est de soutenir dans un but solidaire, les populations nomades au Niger. C’est pourquoi il va organiser, des actions visant à améliorer leurs conditions de vie. L’aspect le plus important de ce club c’est qu’il contribue à maintenir les emplois des artisans.

Economie social et solidaire

L’association va donc créer avec deux artisans de la coopérative de l’Aïr, ce club à vocation solidaire. Il sera principalement dédié à la promotion des bijoux traditionnels touaregs et à la mise en valeurs des savoirs-faire traditionnels.

Expositions ventes

L’association va y programmer d’une part, des expositions ventes de bijoux et d’autre part, des débats sur la culture nomade. Les artisans vont exposer dans des marchés de créateurs, dans des boutiques éphémères.

Valoriser la créativité

La finalité du club, c’est la valorisation de la créativité des artisans touaregs, de leur œuvres et de leur savoir-faire. L’association va permettre le développement de la vente des bijoux par le numérique.

NOS ARTICLES DE BLOG
Mieux connaitre le secteur
DEVENEZ
MEMBRE ACTIF
DIRIGEANT
MEMBRE ACTIF
Membre
35 /an
Vote en assemblée générale
Membre du conseil d’administration
Contribue aux activités
Responsabilité
ADHEREZ
MEMBRE ACTIF DIRIGEANT
membre actif
Membre du Conseil d’Administration
Membre du bureau
Vote à l’assemblée
Peut prendre des décisions
Participe aux activités
Responsabilité
50 /an
ADHÉREZ
NOS PARTENAIRES
AREN
DJINGO
RBM
mairie
LOGO KISAL
logo Tabital Pulaaku
tamalrast
GITPA
LOGO NAMETOU
logo Microdon
forim
Logo Yaadal
Logo YCID
shares