Le touareg saharien

touaregs nomades

Selon Jean-Robert Henry, les Touaregs incarnent pour les français, la “figure de l’étrangeté”, car ce sont des indigènes atypiques à tous points de vue avec des mœurs spécifiques et un statut de la femme particulier. Ils jouissent d’une identité culturelle forte, portée par une langue orale et écrite. Leur costume est étrange, ainsi que leur mode de vie.
Longtemps ils ont été considérés comme une population proche des occidentaux, les Touaregs ont nourri les fantasmes de l’Europe. D’abord perçus comme des érudits similaires aux chevaliers du Moyen-Âge, les touaregs subissent plus tard les stéréotypes de violents combattants.

Une littérature foisonnante

La figure du Touareg saharien se déploie ensuite dans une énorme littérature romanesque après la Première Guerre mondiale. Le touareg devient un héros saharien à la mesure de la grandeur du héros français qui lui est confronté. Courageux, ascétique, loyal, fidèle, parfaitement adapté au milieu naturel, le Touareg devient l’accompagnateur, le guide, l’auxiliaire du Saharien français, son initiateur au désert.

Les Seigneurs du désert

Seigneur du désert, le touareg saharien devient le refuge de valeurs archaïques du passé. Et puis dans les années soixante et soixante-dix, se multiplient les titres de romans et d’essais annonçant la fin du mode de vie touareg ou son avilissement au contact de la modernité économique et politique. La famine qui sévit au Sahel fait même anticiper par beaucoup leur prochaine disparition physique.

La femme devineresse et poétesse

A l’origine des migrations touarègues, on trouve le nom de femmes ou de groupes de femmes. C’est là une première indication de la place occupée par la femme dans cette société. Les femmes composent des poèmes et ce sont elles qui organisent les célèbres réunions où les hommes, les rejoignent pour les écouter jouer du violon et réciter avec elles des poèmes, œuvre des unes ou des autres.

La société touarègue

Les Touaregs sont une société traditionnelle organisée de façon hiérarchisée et complexe. Dans chaque grand ensemble politique, ou confédération, une tribu noble fournit le chef suprême, amenokal, dont le pouvoir est matérialisé par un grand tambour, ettebel ou tobol.

Son environnement

Les Touaregs sont parvenus à apprivoiser le Sahara. Ils ont donné un nom à chaque lieu et ils possèdent une connaissance intime des plantes, des arbres, des pâturages où ils peuvent mener leurs troupeaux, des puits et des pistes. Pendant des décennies ils ont su tirer parti des étendues désertiques, rusant avec les sécheresses par de grands déplacements vers le sud, ou menant en vue d’échanges commerciales, d’importantes caravanes de sel.

Leur histoire contemporaine

Les trente dernières années ont été dures pour ce peuple et sa culture : arrêt des déplacements caravaniers, politiques de sédentarisation menées par les nouveaux Etats, longues et terribles sécheresses les obligeant à quitter leurs zones pastorales pour trouver refuge et travail dans les banlieues des grandes villes du sud.